ANN MILLER coiffure / Blog

Je tiens tout d’abord à excuser mon retard, mais mon retour en Belgique a été mouvementé, surchargé de boulot et sans ordi !

Mais me revoilà en forme pour vous raconter la suite.

Ce jour là, la météo s’annonçait bien belge … Mon programme était donc fixé d’avance : j’allais goûter, manger, me délecter toute la journée !

Mon premier arrêt s’est fait chez Egg Shop, dans Little Italy. Tout y est à base d’œuf. J’ai opté pour un toast aux avocats avec un œuf bénédictine. Ce machin qui inonde votre toast dès que vous le coupez ; un délice. Le cadre est vraiment chaleureux et la serveuse hyper disponible. Mais ce qui m’a le plus plu c’est la musique. Ambiance année 90-2000, mais parfaitement remixée. Je me suis littéralement replongée dans mon adolescence avec, entre autre, les Fugees, Notorious Big, Mary J Blige, Brownstone, Gabrielle  et j’en passe. Une bonne bouffe, un super cadre et une musique sympa, des souvenirs du passé pleins la tête que demander de plus ?

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Une fois que la pluie a cessé, je quitte le restaurant pour flâner dans le quartier de Little Italy et Soho. Ce sont des endroits où pullulent les galeries d’art et les designers (pas encore très connus). Je lève quand même les yeux au ciel pour admirer les tags faits sur le haut de certains bâtiments.

Processed with VSCO with hb1 preset

Au bout d’un certain moment, je décide de revenir sur mes pas pour retourner au carrefour en face de chez Egg Shop. J’y ai repéré un petit lieu au nom évocateur, The Butcher’s daughter (La fille du Boucher). Il s’agit en réalité d’un petit club d’œil parce qu’on n’y sert presque que de la nourriture végé et végan. Puisqu’il était l’heure du goûter, j’en ai profité pour m’offrir une part de cheesecake végan, càd sans œuf et sans fromage. Il était accompagné d’un super coulis de framboise. J’avais aussi choisi un jus de fruit détox : pomme, concombre. Pour continuer mon repas, j’ai dégusté des pâtés de céleri avec des tomates, de l’ail et de la ricotta : une tuerie. Pour la majorité des plats proposé, il s’agit de choses végé et végan, souvent sans gluten. Exactement la vague du moment et qui me donne envie de le tester sur du plus long terme!

Je n’aurais fait que des découvertes culinaires aujourd’hui, mais qui m’ont bien fait rêver!

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Le temps était incroyable ce matin! Je m’en vais donc vers le Pont de Brooklyn et je tombe nez à nez avec un petit groupe de jeunes qui font un spectacle de rue assez sympas. Et là, véritable show à l’américaine, les gens sont sollicités pour donner des sous et les enchères montent rapidement dans l’action. Il n’est pas rare que quelqu’un donne 20$ contrairement à chez nous , je ne peux m’empêcher de faire la comparaison car nous serions plus réticents à donner une tel sommes. Ensuite, ils alignent cinq personnes sélectionné dans le public en leur demandant de se courber pour finalement sauter en salto avant. Les showman se dispersent rapidement et le spectacle se termine ainsi. Il n’est pas rare de rencontrer ceci dans les rues de la ville et dans les squares. Cela remporte sa petite dose de succès et ça anime aussi pas mal les rues.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Je passe le Pont sous le soleil avec un petit peu de vent et je me mets à rêvasser dans les rues de Brooklyn. Il est rapidement temps que je retourne vers Manhattan parce que j’ai rendez-vous avec une amie dans un super rooftop, “le Bain” au-dessus du “Standard Hôtel“. Il est impératif d’avoir votre carte d’identité pour y accéder. C’est un club avec des canapés qui longent les bais vitrées. Au centre de la pièce, il y a un jacuzzi qui reste accessible. Je n’y suis pas allée parce que ce n’est simplement pas mon truc, mais apparemment il a beaucoup de succès, surtout en soirée.
Il est temps pour nous de monter d’un étage et nous accédons au vrai rooftop. Et là, c’était incroyable : une ambiance sympa, des fauteuils et un endroit vitré pour éviter les coups de folie sous l’alcool. Le soleil et le vent nous accompagnent encore et nous profitons pleinement de l’instant.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Il est temps de quitter les lieux pour aller dans mon restaurant préféré. Celui où je vais à chaque fois que je passe par New York : le Tao uptown . Nous nous installons d’abord dans les canapés en attendant notre tour. L’endroit ne désemplit jamais ! Il est nécessaire de réserver parce que, peu importe le jour, il fait toujours bondé. Un serveur vient enfin nous chercher pour nous conduire à notre table à l’étage, je vous avoue que je n’en peux plus j’ai faim et c’est surtout mes papilles qui salivent à l’idée de ce que je vais manger . Un gigantesque Bouddha se dresse au milieu de la salle et un DJ anime le restaurant avec une musique des plus agréables. Je choisis de déguster de crevettes croustillantes au coco avec une sauce aux cacahuètes. J’adore ce mélange sucré-salé. Il n’est pas nécessaire de faire entré-plat-dessert, comme chez nous. Les plats sont tellement copieux que rien que mes crevettes me suffiront. Et comme toujours meilleur que ce que je ne pouvais l’espérer! C’est un passage obligé..

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Dernière vrai journée sur place et je suis au taquet. Je me mets en recherche des camionnettes roses de vendeurs de Frozen. J’en ai mangé chaque jour et je suis impatiente d’encore en savourer un ! Puisqu’il s’agit de mon dernier jour, j’opte pour le format large et je plonge ma cuillère dans mon Frozen fraise-miel ! Quel délice ! C’est pauvre en calories, enfin c’est ce que je me dis pour ne pas culpabiliser.
Je vais donc au marché de Soho, un marché de petits artisans bijoutiers, j’adore cette endroit avec les petites échoppes en bord de rue. J’ai l’habitude de me rapporter un petit souvenir de là-bas, mais cette fois, soit j’avais déjà les bijoux, soit ce n’était pas ma taille. J’étais super déçue parce que j’avais attendu ce marché depuis le début de mon séjour. Je vous laisse imaginer ma déception qui se lisait sur mon visage, du coup j’avais envie de manger pour gommer ma frustration.

Je suis allée manger au Saigon, un restaurant qui m’avait été recommandé par mon amie. Le type d’endroit qui vous propose une nourriture sympa, sans chichis et rapide . J’ai pu manger une salade de nouilles qui était délicieuse !

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

J’ai décidé d’aller au Washington Square et j’ai été subjuguée par un cours d’acro-yoga. Cela se pratique en duo et c’est beaucoup plus difficile que cela en a l’air. La prof a dû avoir pitié en me voyante admirative face à ce spectacle et m’a proposé une petite démonstration, sans rien demander en retour. Cette mentalité américaine me touche particulièrement et je l’apprécie d’autant plus. Je n’ai pas eu le temps de refuser l’invitation, ni l’envie d’ailleurs. J’étais déjà pieds nus dans la pelouse avec les pieds de la prof sur les hanches en essayant de faire l’avion. Faire l’avion comme quand on est petit, quand tu es adulte, c’est tellement plus compliqué ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un défi. Car lever mes jambes fut un chalenge, qui ne fut pas gagné.  J’arrive finalement à me mettre en poirier sur ces bras avec l’aide d’une tierce personne, mais je ne tiens que 1 secondes et demi. Cela se conclut en fou rire total ! Le dernier exercice était pour le coup plus simple. Je devais m’asseoir sur les pieds de la prof en restant bien droite. Le cours se termine et je quitte lentement le parc.

Je m’aperçois qu’une séance de cinéma en plein air est organisée. Des petites chaises sont installées et les gens avaient apportés leur pique-nique et leurs plaids.Malheureusement pour moi une lourde tache m’attend, celle de faire ma valise donc je continue ma route en direction de mon hotel.

Je tombe face à un artiste de rue qui dessine une fresque de Mohamed Ali au sol. C’est juste magnifique et c’est un bel hommage !

Je remonte doucement à pieds vers mon hôtel et j’essaye de profiter de mes dernières minutes sur place. A un croisement de rues, je croise le coucher de soleil et je suis submergée par la beauté de la vue !

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Nous voila dans mes dernières heures, la nostalgie me touche et c’est le cœur gros que je m’apprête à quitter New York. C’est vraiment ma ville de cœur et laisser ce lieu magique derrière moi me submerge d’émotions. Il me reste quelques heures devant moi après avoir quitté ma chambre. Je vais donc dans un marché assez sympa pour le coup celui de “Greeley Square” . Il n’y a que de la nourriture, mais de toutes sortes et de partout dans le monde. Mon choix s’arrête sur un burger, le dernier du voyage. Je m’installe au bar et je me régale du monstre. Je m’arrache à ma ville le cœur plus que serré et après une heure et demie de vol, je débarque à Montréal où je rejoins mes amies. C’est 4 jours en perspective, entouré de visage familier vont me faire le plus grand bien après c’est 2semaines en solo.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset