ANN MILLER coiffure / Voyage New York

Il m’aura fallu pas moins de 20 heures de vol, 2 heures d’escale et sans compter 12 heures de décalage horaire pour enfin arriver dans ma ville de cœur, dans cet endroit où je me sens chez moi ! Je ne sais pas vous expliquer pourquoi j’aime autant New York, peut-être parce que c’est la seule à aller encore plus vite que moi. Mais le résultat est là, je me sens apaisée.Cette ville, je la connais pour y être venue à de nombreuses reprises donc ne vous attendez pas à une visite traditionnelle telle que décrite dans les guides. Ici, je me laisse vivre et porter par l’ambiance.

Je prends directement mes marques dans mon hôtel et je vois mon grand lit qui m’appelle, mais je décide de lui résister (pour le moment …) Il faut que je prenne le rythme, sinon je serai réveillée à 1heure du matin chaque jour et j’irai au lit à 16h. Du coup, je m’attèle à un petit repérage autour de mon hôtel. Je loge à Garden District, alors que généralement, je choisis Soho ou Little Italy. Je repère directement les bouches de métro, sait-on jamais si la pluie de Hong Kong m’avait suivie.Je commence ma route vers Union Square Park où il y a un marché de produits locaux et souvent organic le “Greenmarkets”. C’est vraiment devenu mon truc du moment le bio,.. et je suis ravie de pouvoir tester et goûter la plupart des choses proposées. J’en ai quasiment soupé du coup ! Ma première soirée sera très courte et je décide de ne pas m’éloigner trop de mon hôtel pour manger. Justement, face à lui, je trouve un bar pub, Lucy’s qui propose une cuisine mexicaine et une splendide terrasse au 1er étage. Après une salade et un tacos, je file dans mon lit parce que je pense me réveiller hyper tôt le lendemain.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

5 :30 et mes yeux sont déjà grand ouverts, je rentabilise mon temps en m’organisant un mino-programme du jour. Port des lunettes de soleil obligatoire et me voici déambulant déjà dans les rues de Manhattan. Je me dirige vers Le Mémorial du World Trade Center et je repense à cette terrible tragédie. J’avais 16 ans et c’était l’anniversaire de maman. Je venais à peine de rentrer de l’école que les médias nous bombardaient d’images et d’informations qui vous marquent à vie. La preuve, encore aujourd’hui, j’ai l’image de ces 2 tours qui s’effondrent et happent mon rêve d’ado avec. Et pourtant, 2 ans après, je venais pour la première fois à New York qui se reconstruisait difficilement.Le cœur rempli d’émotions me guide jusqu’aux deux immenses cascades qui représentent l’emplacement des Tours Jumelles. Sur tout le contour, on peut lire les noms gravés de toutes les victimes. Certaines arborent une rose blanche en guise d’hommage. Je vous conseille de monter dans la nouvelle tour et de vous laisser subjuguer par la surprise.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Comme il fait magnifique, je remonter vers le North en longeant l’eau . Les parcs sont bondés et je constante une mixité incroyable ; entre les familles, les sportifs, les amoureux qui se bécotent, des amis et des nounous. Tant d’ethnies et de classes sociales mélangées réunies pour profiter du soleil et du bonheur d’être là, tout simplement. J’en profite pour admirer la vue sur Jersey City. Je m’arrête quelques instants à Washington Square pour finalement remonter jusqu’à mon hôtel. Si vous voulez vraiment visiter New York et vous imprégner de l’atmosphère, ce n’est pas sous-terre que cela se passe. Surtout si le temps est radieux comme aujourd’hui. En ce premier jour, j’aurais parcouru au moins 20 km. Vous comprenez que je suis rapidement tombée dans les bras de Morphée.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Nous sommes dimanche, enfin ! Pas pour l’office, non ! Pour le brunch, cette institution que nous tentons d’amener chez nous progressivement. Je voulais aller sur un rooftop et j’avais même déjà repéré quelques endroits, mais la pluie va m’obliger à reconsidérer tous mes plans.Le MET (Metropolitan Museum of Art) sera ma destination du jour. J’adore cet endroit, mais je suis obligée de faire un choix tant il est riche et je pourrais y passer un week-end entier. Par contre, il possède une terrasse qui surplombe tout Central Park. Je n’y suis pas allée cette fois-ci, mais je connais les lieux et vous les recommande.Trois heures et demi plus tard, quand je quitte les lieux, la pluie a cessé et je peux ainsi poursuivre ma journée à l’extérieur. Un petit lèche-vitrines s’impose et je tombe nez-à-nez avec le Disneyland des filles ; Victoria Secret. Alors là, vous êtes jalouses, d’autant plus que ce sont les soldes… Et pourtant, je reste complètement indifférente à tout ça. C’est définitif, je ne suis pas une vraie fille. Mais je suis investie d’une mission : trouver un bikini pour une amie. Le magasin s’étend sur trois niveaux et des dizaines de filles sont en train de se ruer sur le plus possible d’articles, la mission « maillot » est périlleuse et me fait frôler le pétage de plombs. Je ne dirais d’ailleurs pas si je l’ai accomplie, c’est une surprise.

 

Processed with VSCO with hb1 preset

Forte de cette expérience, je quitte les lieux pour me rendre vers Soho en descendant la Bleeckers Street où il y a pas mal de chouettes boutiques. L’endroit où je voulais diner est bondé (Brunch du dimanche) et je suis obligée de trouver un plan B. Je tombe, par hasard, chez Ruby’s sur Mulberry Street. J’ai magnifiquement bien mangé. Ils proposent aussi bien des salades, que des burgers. Par contre, j’ai terminé mon repas sous une drache nationale que j’avais pour la cause emmenée avec moi dans mes valises. J’ai enfin compris le sens de l’expression : trempée comme un canard. Je dégoulinais et je saute dans le premier métro pour rejoindre mon hôtel et me sécher. Il est déjà 21 heures et la quinzaine de kilomètres de la journée m’ont épuisée.

C’est bien connu, le lundi rime avec soleil et dans ce cas-ci, 29 degrés … rien que ça ! Central park me semble la solution la plus appropriée pour profiter de ce temps incroyable ! Je passe par chez Dean And Deluca, un des meilleurs traiteurs de la ville avant de m’installer les pieds en éventail avec un bon bouquin. Depuis le début de mon trip, c’est la première fois que je me pose et cela me parait même bizarre, pourtant je suis bien en vacances. Bien entendu, l’envie de bouger se fait rapidement ressentir et je rassemble toutes mes affaires pour tenter une exploration de cet immense parc. Je pars donc à la découverte d’écureuils (présents dans chaque parc à New York) et même d’un raton laveur. Ça, c’est pour les animaux mignons et sympas, mais en pleine nature, j’ai pu aussi croiser le chemin d’un rat ! Je n’en ai pas peur, mais disons que je préfère les petits écureuils.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

IMG_0895

Processed with VSCO with hb1 preset

La journée passe à une vitesse folle et je décide d’emprunter la High Line, l’ancienne ligne de chemin de fer réaménagée en espace de balade, un petit peu un Ravel à l’américaine ! J’adore cet endroit parce qu’il est en hauteur et vous donne des vues imprenables avec des couchers de soleil sensationnels. Vous n’avez plus l’impression d’être dans la Grosse Pomme, mais juste ailleurs, loin … beaucoup plus loin. Et là, je me laisse emporter, admirative du panorama qui s’offre à moi. Les bâtiments gris prennent progressivement des tons chauds et la ville se transforme. Les lumières s’allument progressivement aux fenêtres des appartements, New York change à nouveau. Quelle ville pleine de surprises.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Debout à 7.00 tapante et je vogue déjà vers Bryan Park, un de mes parcs préférés pour suivre un cours de Tai Chi en plein air . J’adore cet endroit, il est petit et plein d’animations. Je profite du temps, attablée auprès d’autres personnes venues déjeuner, travailler, diner ou simplement discuter. J’attends le cours de Yoga, lui aussi en plein air. Je me demande combien nous allons être parce que les gens ne cessent d’arriver. A 9h pile, le cours commence et il est apparemment attendu de tous. Aujourd’hui, le professeur s’appelle Danielle, mais cela change souvent. Elle est aidé d’une équipe qui circule entre les gens pour corriger les positions. Même si c’est en plein air, le cours est très encadré. Tous les cours sont gratuits et après une heure de détente totale, je vais me doucher et me balader à Soho parce que j’ai repéré une petite enseigne qui propose de créer votre propre rouge à lèvres avec la texture, la forme et bien entendu, la couleur que vous souhaitez. Malheureusement, le carnet de réservation est full de chez full et je ne pouvais avoir un rendez-vous qu’en fin juillet. Je me suis quand même inscrite sur une liste d’attente au cas où il y aurait un désistement. J’attends impatiemment que mon téléphone sonne et je n’ai pas encore perdu espoir.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Je poursuis ma balade et je saisi une opportunité particulière : créer mon propre Magnum. Un article différent sera écrit pour partager mon expérience.En allant vers Soho, je repère quelques boutiques de créateurs où je viendrais probablement faire quelques achats quand le temps sera plus gris.Il est déjà l’heure du souper et je reviens au restaurant complet de la veille. Cette fois, il reste quelques places et nous nous y installons avec mon amie. Il s’agit du Jack’s Wife Freda. Je commande une limonade menthe homemade et un burger de poulet, tandis que mon amie craque pour un burger plus traditionnel. Tout était délicieux, mais aussi trop copieux. Disons qu’avec le Magnum, je n’ai plus de place pour terminer toutes ces frites

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Ces quelques instants m’ont permis de me rendre compte à quel point New York est une ville inspirante. Elle est remplie de gens qui te poussent à aller de l’avant et qui s’investissent dans des projets. C’est d’ailleurs le cas de mon amie qui doit retourner bosser, alors que je vais poursuivre ma balade. Je me réjouis de voir son projet aboutir … Peut-être même que je vous en parlerai !

 

 

XO XO ! A très vite …