ANN MILLER coiffure / Blog

Ca y est, me revoilà ! Oui je sais, j’ai un peu disparu.

Pour cause : le boulot. J’en ai eu énormééééément jusqu’en janvier, puis je me suis totalement investie dans ma tâche de témoin, où nous avons organisé 80% en 5 semaines, top chrono. Je vous avoue que mes heures de sommeil se sont un peu fait rares. Et la je m’investis beaucoup dans mes projets.

Pour le coup, le mariage est passé et je viens de souffler une bougie de plus. Pour faire passer la pilule, j’ai pris quelques jours à Madrid fin février, je vais enfin tout vous dire.

Je pensais qu’il allait faire chaud, plein soleil, manger des tapas et passer de bar en bar.. Heuuuu comment dire, je n’ai mis aucune robe (Oui oui, je mets des robes quand je ne suis pas en Belgique hihi ). Il faisait sec, ensoleillé mais plein de vent du coup niveau ressenti c’était plutôt comme chez nous. Autant vous dire que mon écharpe m’a un peu manqué.

Cette ville est très sympa, mais pour moi un peu mal organisée.

Cependant, j’ai beaucoup apprécié l’architecture qu’ils ont réussi à garder en reconstruisant leurs bâtiments après la guerre civile, et bien entretenus pour la plus part.

Mais une ville reconstruite à ses inconvénients. Ici, les musées sont décentrés, pour aller d’un resto sympa à un autre, c’est l’opposé, et idem pour les boutiques.

Mon hôtel, lui était sur Gran Via. Un magnifique hôtel, épuré, un magnifique rooftop avec une vue à 360° avec mini piscine plutôt bain où vous pouvez prendre un verre ou le breakfast se fait également au 14e étage.

Du coup, je me trouvais en plein centre sur le Broadway madrilène. Qui dit Broadway, dit être bien placé, mais pas de boutique sympa, avec une âme, un cachet, et des collections à découvrir, mais plutôt grosses enseignes, impersonnelles, resto touristiques, mais ouverts tard.

Pas vraiment mon truc, mais l’hôtel, son emplacement géographique et son rooftop m’avaient séduite.

Pour cette 1re journée, nuit blanche à la clef, me voilà en train de prendre mes marques et de bourlinguer dans les rues. Check-in fait, ticket de métro pris et appli du plan de métro et de la ville téléchargé, me voilà dans la ville telle une vrai madrilène au teint pâle. J’ai voulu aller voir le marché vintage à l’ancienne gare de Delicias. Mais ce dernier n’est ouvert qu’en été, pas de pot ce n’étais pas signalé dans mes infos. Pas grave, direction l’Atocha, cette gare est juste magnifique, avec un espace jungle en plein centre. Elle vaut vraiment la peine d’être vue. Surréaliste selon moi, cette gare est fermée et en plein cœur d’Espagne, tandis que la nôtre (Guillemins) qui est, je ne le nie pas, magnifique est totalement ouverte alors qu’il fait froid 80% du temps.. J’ai remonté une petite rue bordée de petits kiosques remplis de bouquins (essentiellement espagnols) et traversé l’Oasis de 125 hectares et de 15000 arbres que forme le Parc El Retiro, pour aller voir le Palacio de Cristal qui trône en plein centre. Cet endroit est juste magnifique, un patio fait uniquement de verre où se reflète le soleil et il fait super agréable. Je m’imaginais déjà aller me balader là-bas pour faire mon sport et terminer ma journée avec un bon bouquin (oui les break sont faits pour rêver). Ce que j’ai trouvé top, c’est qu’ils n’acceptent que peu de personnes à la fois, vous ne vous retrouverez pas avec 20 cars de touristes, tant que les gens ne sortent pas vous ne rentrez pas. Bon tout ça m’a donné faim, direction resto. Changement de quartier pour Chueca, je passe d’abord par un petit antiquaire super chouette où j’aurais bien ramené plein de trucs, je me laisse vivre dans les allées … Bon mon estomac crie, du coup je me dépêche. Me voilà chez  El Huerto De Lucas fait d’échoppes organiques de viandes, légumes, cosmétiques,… Mais où l’on vous sert des jus detox, une cuisine bio, tantôt végé, voire vegan. Pour moi, c’est tagliatelles de courgettes crues au pesto de noix de cajous, et mon amie un risotto aux champignons,… un délice !

Atocha Station

Crystal palace

Crystal palace

Parc del retiro

Je continue à me balader dans les rues et me perdre car pour moi, une ville se découvre de cette façon. Petit arrêt au Mercado De San Anton, un endroit où vous pouvez faire quelques courses alimentaires, mais y déguster plein de petit tapas. Ils ont un rooftop aménagé de façon chouette où déguster vos tapas et boire votre verre.

Le temps passe vite et la fatigue me gagne, direction mon hotel.

Voilà mon 2e jour commence de nouveau sans soleil. Par contre avec un petit déjeuner sans gluten, de chez Celicioso dans le quartier Chueca. Cet endroit magnifique m’a fait passé un des meilleurs breakfast de mon séjour, bien, beau et bon. L’estomac plein, je me suis rendue à pieds à l’ancien hôpital qui est devenu le Musée Reine Sofia, presque en face de l’Atocha. J’y ai passé pas loin de 4h tout mon après-midi. Il y a des expos que j’avoue avoir moins apprécié et être passée vite fait, mais d’autres où j’ai passé pas mal de temps.

Musée Reine Sofia

Musée Reine Sofia

Je me rends bien plus haut dans la ville pour boire un verre dans un rooftop couvert pour le coup, sur le toit du Principal Hotel qui nous donne une vue sur le Métropolis, véritable symbole de la ville.

Metropolis

Metropolis

Ce soir, nous avons réservé au BIBO… comment vous décrire cet endroit. C’est un incontournable pour moi, rien que pour l’émotion qu’il procure à tous nos sens. L’endroit est juste magnifiquement décoré. Je m’imaginais déjà dans une soirée Gatsby car il est inspiré des années 20, cabaret avec une montgolfière en guise de bar, Comme tous les restos de Madrid. Les plats peuvent être partagés, ça me permet de gouter plus de choses avec mon amie. Là, il joue sur le coté visuel (même si nous avons bien mangé ce n’est pas l’extase non plus) et là, le jeu de cartes des cocktails arrivent. Chacun à sa carte, son nom, mais aussi son verre. Moi sans surprise, c’est sans alcool. Mais ils sont proposés de façon chouette, tandis que celui de mon amie joue sur le goût, mais aussi l’odorat. Son verre est posé sur un vase dans lequel il y a fleurs et des fruits. Là, le top : quand elle soulève son verre, le parfum qui a inspiré le barman pour ce cocktail donne une autre dimension à se dernier, du Chanel n°5. Je pense que maintenant nous cherchons des endroits qui touchent tous nos sens : vue, goût, odorat, ouïe,… Le juste « c’est bon » n’est plus suffisant. Dans mes voyages, c’est ce que je recherche avec la nouveauté.

Du coup pour le 3e jour, nous avons longuement hésité à retourner au Celicioso , car il y en a 2 sur Madrid et nous voulions gouter les cupcakes sans gluten et sans sucre. Mais on a opté pour le changement et nous voilà à 10min de notre hôtel au Federal cafe. J’ai fortement apprécié la déco épurée et dans l’air du temps. Il propose des jus detox, nourriture saine et certains plats végés, ça m’a motivée à y aller. Nous nous sommes baladées dans les rues désertes où nous avons eu l’occasion de voir quelques mini boutiques, mais une m’aura totalement séduite, RadioCity qui ne vend que des vinyles, un de mes objectifs à long terme et d’avoir une belle collection mais surtout pouvoir avoir le son qui va avec. Je me rends tranquillement tout en déambulant dans les rues jusqu’au palais royal et en profite pour visiter la cathédrale De La Almudena. Prenez la peine de monter dans le dôme car il offre une vue sympa sur la ville, et est très coloré. (et là, j’ai mieux compris pourquoi Desigual était espagnol mdrrrr )

Palais Royal

Palais Royal

Cathédrale Almeduna

Cathédrale Almudena

fullsizeoutput_16bcfullsizeoutput_16a6

Bon moi, toute cette marche me donne faim, donc petit stop à Mercado Del St Miguel. Ce marché couvert tout vitré de nourritures, est juste top par les produits qu’il propose. Vous y trouverez sans difficulté quelque chose qui vous plait. Vous baverez aussi bien face à la nourriture, aux fruits, à la pâtisserie, boissons et jus. Je suis sortie de là beaucoup beaucoup plus lourde.

Mercado De San Miguel

Mercado De San Miguel

La culpabilité me gagne ! je me rends donc au Gymage, c’est une salle de sport, full options sur 4 étages, on y trouve un shop bio, un coiffeur, un bar et salle de cours collectif, les machine de fitness ainsi que cardio, et un rooftop avec en été une piscine. Pour le coup, je n’ai pas fait de sport, mais je suis juste allée boire mon verre, mais j’ai été déçue par la vue, et la piscine n’était pas remplie (en même temps, c’est l’hiver mdrrr)

Toujours dans mon marathon des terrasses avec super chouette vue, je me rends au bar Azotea. L’entrée pour monter jusque là est payante, en plus de vos consommations. Mais la vue en vaut la peine, surtout s’il fait chaud et que vous souhaitez vous rafraichir. Il est situé juste en face de celui de la veille, c’est ainsi que je l’ai découvert.

Madrid est mon marathon de rooftops et surtout de restos, j’ai la sensation que je n’ai jamais mangé autant que dans cette ville.

La nuit est là, du coup resto, (je vous l ai dit c’est un marathon de bouffe, ) ayant une table chez Quintin , où j’ai bien mangé et toujours des plats à partager. Le quartier est top, avec plein de petites boutiques et bars très sympas à tous les coins de rues.

Nous avons fini notre soirée tardivement, mais cela ne nous à pas empêcher de nous faire un masque à l’argile noir, et un autre pour ma part anti-rides. Bah oui, une année de plus, vaut mieux faire de la prévention mdrrrr.Pour mon dernier matin, me voilà toute fraiche et moins ridées (c’est plutôt grâce au yeux gonflés dus à ma courte nuit). Enfin, il est temps de faire ma mini valise, de profiter un peu de déambuler dans la ville pour voir quelques shops et concepts stores, prendre le lunch au Latéral et boire un verre chez Tatel , avant de nous rendre pour la 2e fois chez Celicioso pour goûter leurs cupcakes qui nous avaient tant fait de l’yeux lors de notre 1er breakfast. Autant les desserts végan, cru, sans gluten étaient bons, autant nous avons été déçues par le cadre. Je vous recommande donc le 1er car il propose les mêmes choses, autant que le cadre soit sympa.fullsizeoutput_16ac

Dear Hotel

Les tartes étaient tellement bonnes que nous avons pris la décision de reprendre quelques gourmandises pour l’avion.. Et nous n’avons pas été déçues…

 

Maintenant, il n’y a plus qu’à choisir le prochain city-trip européen pour la fin du printemps, des idées sympas à me proposer si vous voulez que je vous écrive mes bons plans ?

 

Bisous et à bientôt

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire